Témoignages

Quelques exemples concrets pour illustrer la téléassistance et comprendre en quoi cela aide toute la famille, de la personne dépendante à ses proches…

Appel d’urgence

Un soir, Madame X vivant seule à 83 ans glisse sur le carrelage en sortant de sa douche. Elle appuie sur son médaillon. Aussitôt, un chargé d’écoute entre en contact avec elle. Madame X lui explique la situation. Le chargé d’écoute la rassure et appelle son voisin. Celui-ci s’est malheureusement absenté. Le chargé d’écoute appelle alors la fille de Madame X. Elle se met immédiatement en route. Dix minutes plus tard, elle entre dans la salle de bain et découvre sa mère sur le sol. Le chargé d’écoute appelle alors le SAMU.

Madame X s’en sortira avec un bel hématome sur la cuisse. Grâce à la téléassistance, elle n’a pas passé la nuit au sol et a pu être soignée rapidement en lui évitant ainsi des complications graves.

Appel de confort

En plein mois d’août, Monsieur X, 82 ans, se sent seul. Ses voisins sont partis en vacances, tout comme ses enfants. Les commerces sont fermés et il fait bien trop chaud pour sortir de chez soi.

Il appuie sur son médaillon et aussitôt une voix féminine et chaleureuse lui répond. La chargée d’écoute prend de ses nouvelles, lui donne quelques conseils en ces temps de canicule et lui promet de le rappeler en fin de semaine pour vérifier que tout va bien.

Appel de détresse

Un chargé d’écoute reçoit un appel de Madame Y, 88 ans, qui vit seule depuis que son mari a été hospitalisé. Celle-ci s’excuse car elle a appuyé par erreur sur le médaillon. Le chargé d’écoute la rassure, cela arrive souvent, et en profite pour prendre de ses nouvelles.

Elle comprend que Madame Y est angoissée et qu’elle n’a pas réussi à mettre en route le chauffage. Tout en restant en ligne avec Madame Y, le chargé d’écoute appelle son fils. Celui-ci viendra le soir même.

Appel de services

Madame Z profite du service de téléassistance de Vitaris sur la recommandation du CCAS de sa commune. Demain, elle a la visite de son petit-fils qui vient exceptionnellement de Paris pour la voir. Mais Madame Z est très embêtée car elle profite du service de portage des repas à domicile organisé par le CCAS et ne veut pas gâcher de la nourriture et payé un repas qu’elle ne mangera pas.

D’une simple pression sur son médaillon, elle entre en contact avec un chargé d’écoute qui se chargera de faire annuler la venue du repas auprès du CCAS.

Aidant (enfant)

Monsieur W est très proche de sa mère, veuve de 82 ans, avec qui il vit dans la grande demeure familiale. Mais Monsieur W doit déménager à une centaine de kilomètres pour son travail. Il a fait appel à la téléassistance Vitaris pour savoir sa mère en toute sécurité. Ainsi, même quand son fils n’est pas joignable, Madame W peut avoir du réconfort à tout moment.